Actualité, Russie

La Russie

28 mars 2015, 4
histoire de la Russie, gouvernement russe, peuple russe, poutine, culture russe

Je suis né en URSS. Bon ok, je l’admets, c’était à la fin de l’URSS. J’ai grandi entre Tver, Moscou et Bakou (capitale de l’Azerbaïdjan partageant sa frontière avec l’Iran). Quand je dis cela aux personnes que je rencontre, ils ont tout de suite les clichés qui resurgissent. Au mieux, je suis un barbare boxant un ours chaque matin avant de manger son cœur au petit-déjeuner, et au pire la caricature d’un méchant de James Bond avec Pierce Brosman. Bien sûr, en plus du cliché qui voudrait que je résiste d’avantage à l’alcool que les autres… bon, à ce propos, je ne dirai rien de compromettant.

La Russie est quasi quotidiennement mise en avant dans les grands médias depuis plusieurs mois suite à la crise ukrainienne. Mais très peu (de journalistes ou de pseudo-analystes) connaissent vraiment la Russie et son peuple.

Le peuple russe, qu’est ce que c’est que ce truc ? Le peuple russe est un melting-pot de très nombreuses tribus, ethnies, cultures et religions. Les 2/3 des russes sont chrétiens (pour la quasi totalité orthodoxes), 7% musulmans, et le reste est composé de juifs, d’individus issus de différentes branches du christianismes, de bouddhistes, etc. La Russie est très tolérante quant aux autres religions, allant même  en 1930 jusqu’à créer un état juif autonome de 36 000 km2 en Sibérie (plus grand qu’Israël) et se nommant le Birobidjan (cela surprend beaucoup de personnes de découvrir qu’Israël n’est pas le seul ni le premier état juif au monde).

Birobidjan état juif en Russie

Un pays ayant une superficie supérieure à Venus ne peut contenir un peuple avec une seule ethnie. Quant à moi, je fais partie des dits slaves blonds aux yeux bleus. Même si en réalité, les cheveux noircissent chez les hommes quand ils grandissent, et mes yeux sont plutôt vert/gris.

Tout le monde connait la période communiste de la Russie. Enfin, des quelques heures étudiées en cours. Mais peu connaissent la nouvelle Russie des années Poutine, et encore moins la Russie tsariste avec la dynastie des Romanov. Je vais uniquement vous parler de la Russie actuelle, et plus particulièrement depuis l’arrivée de Poutine au pouvoir.

Avant Poutine, il y avait Eltsine. Considéré par les russes au pire comme un pantin alcoolique de l’occident, ou au mieux comme un irresponsable alcoolique corrompu, et malgré ses nombreuses erreurs, il fut  l’un des principaux instigateurs de la fin du communisme (anecdote : il ouvrit le premier centre commercial à l’occidental vers la fin de l’URSS afin de démontrer la pénurie de la politique de la Troïka). Entre le jour où Poutine est arrivé est au pouvoir et aujourd’hui, la Russie a parcouru un énorme chemin pour se remettre de la doctrine socialiste qui a ravagé le pays. Même s’il reste parmi les russes une immense estime de la force que représentait l’URSS et de nombreux héritages du système soviétique, ils sont d’avantage heureux avec Poutine et le libéralisme et ils le montrent en votant à plus de 63% pour lui dès le premier tour en 2012.

Même si la situation en Russie reste très compliquée pour beaucoup, une nette amélioration de la qualité de vie est enregistrée d’année en année. De très nombreuses opportunités sont présentes et l’économie russe est en perpétuelle évolution. De la fin des années 90, où je me rappelle encore voir les retraités vendre leurs chaussons en paille au bord de l’autoroute à maintenant, il y a eu un net progrès. Il reste encore du chemin à faire, mais la Russie est sur la bonne voie.

Maintenant rentrons dans le vif du sujet : pourquoi l’occident s’en prend-il autant à la Russie ?

La dernière grande affaire de la Russie dans les médias survient lors des derniers Jeux Olympiques d’Hiver de Sotchi avec la crise en Ukraine. Il y a tellement à raconter et à expliquer sur ce sujet, mais je pense qu’un seul article et deux vidéos suffiront :

Obama reconnait que le Maïden est l’oeuvre des américains.

Par cette interview sur CNN – que les médias occidentaux on très certainement dû oublier d’écouter, car sinon je ne vois vraiment pas pourquoi ils n’en ont pas parlé… – Obama avoue un grave crime  international des USA ,qui est l’ingérence d’une nation tierce dans l’administration d’un état souverain. Je pourrais parler longuement de l’histoire de la Crimée et du Dombass, régions russes rattachées de manière hasardeuse à l’Ukraine en 1991, ou encore des massacres de russes, violés, torturés puis brûlés par centaines par les escadrons de la mort néo-nazis – financés et armés par les européens pour le compte des USA durant l’année dernière et soutenus par BHL – mais le web regorge d’articles et d’analyses sur ces sujets, qui sont bien plus pertinents que tout ce que je pourrais raconter sur blog. Je vous donnerai deux vidéos d’un certain Xavier Moreau, fin analyste en géopolitique qui s’était fait connaître en révélant à la télévision (en direct) que le projet de l’Europe était un projet Nazi repris par la CIA afin de verrouiller et contrôler le continent européen :

Xavier Moreau réalise régulièrement des vidéos et interviews afin de relater les informations et analyser la situation globale. Je vous invite vraiment à les rechercher sur internet.

Afin de comprendre la place de la Russie sur la scène internationale, il faut comprendre également celle des USA et de la Grande Bretagne. L’ingérence d’un gouvernement étranger dans les affaires d’un État dans un but de contrôle et d’expansion de ses intérêts économiques est une doctrine théorisée au XIXème par un anglais, puis rapidement reprise par Washington. La théorie de l’impérialisme avait été identifiée par Karl Marx comme étant une résultante du capitalisme. Même si le communisme n’appliquait pas à la lettre le concept d’autodétermination des peuples (et aucunement l’autodétermination personnelle), cette culture est restée très ancrée dans la mentalité russe et dans la politique de Poutine. Les pays du BRICS (regroupant presque la moitié de la population mondiale et près d’un tiers de la superficie terrestre) ont fait le choix de se réunir afin de collaborer dans leur propres intérêts sans influences extérieures (sans le dollar comme monnaie de référence). Sur papier, tout cela est très beau. Les diverses ingérences des pays occidentaux freinent considérablement la nouvelle route de la soie tant voulue par Moscou et Beijing (ou Pékin, si vous préférez) afin de développer économiquement les régions les plus reculées. Cette route de la soie devait réunir l’extrême Orient à l’Europe. Suite aux déconvenues liées à l’Ukraine et aux multitudes de sanctions, cette nouvelle voie économique ne sera réservée qu’aux pays du BRICS. L’une des seules raisons au maintien des USA sur la scène internationale est la confiance de la planète dans le dollar. Si les BRICS – représentant quasiment la moitié de la population mondiale – abandonnent le dollar, alors celui-ci s’écroulera. C’est un danger que les américains ont bien compris et ils tentent d’isoler la Russie (initiatrice de ce mouvement avec la Chine) sur l’échiquier mondial. Mais aux USA, des voix se font également retentir, comme à travers Ron Paul (candidat républicain à la maison blanche et membre du Tea-Party) clairement annoncé comme libéral libertarien pour qui la liberté individuelle et des peuples doit être la raison d’un État et non son expansion, que ce soit dans ses frontières ou à l’extérieur.

Étude sur l’impérialisme occidental.

La conférence du club Valdaï du 24 octobre 2014 posait les problèmes de la situation du monde actuel. Je vous recommande la vidéo du discours de Poutine :

« Nous avons besoin d’être directs et francs aujourd’hui, non pas pour s’envoyer des piques, mais afin de faire la lumière sur ce qui se passe dans le monde. D’essayer de comprendre pourquoi le monde est de moins en moins sûr et de plus en plus imprévisible et pourquoi les risques augmentent autour de nous. »
Poutine lors de l’introduction de son discours au Club Valdaï.

Il y a tellement de choses à dire concernant la Russie… Pourquoi ne pas aller la visiter ? Si, si, osez prendre un billet d’avion pour aller boire une vodka au son d’une balalaïka.
Mais si on devait résumer le peuple russe en un court paragraphe :

Le peuple russe est cette résultante de différentes ethnies et religions se partageant toutes un territoire immense. La vie peut être difficile dans certaines régions encore trop sinistrées par le communisme, mais le peuple russe a dans ses veines cette force pour faire face à des situations stressantes et inadmissibles pour un occidental lambda. La culture russe, ancrée dans chaque individu, forge un caractère brut et dominant où chacun saura faire face à des situations tendues, voire dangereuses, avec le sang froid d’un vrai moujik. Une certaine mélancolie habite l’âme russe, mais la musique et la fête en sont également une composante majeure. La religion prend une place importante de la vie russe, même pour les non-croyants. Il existe même un dicton qui dit qu’« en Russie, il y a d’avantage de pratiquants que de croyants ».
Société matriarcale, la mère et la femme sont des éléments centraux d’un peuple pour qui les valeurs familiales sont non négociables. Chaque russe vague plus ou moins à ses occupations sans trop se soucier de ce qui se passe chez l’autre et sans le déranger, mais dès lors que la patrie est menacée ou qu’il faut se serrer la ceinture pour surmonter un obstacle, une unité et une entraide nationale émergera instantanément afin de soutenir le président et Moscou (même si la gronde se fait ressentir).

Je remercie tout ceux qui ont fini l’article (avec ses relents patriotiques) et regardé la totalité des vidéos que je vous ai proposées. J’espère, à travers ce texte, vous avoir montré un peu plus de ce qu’est la Russie et vous avoir donné matière à réflexion pour aller plus loin.

Je terminerai cet article par deux vidéos en chanson de l’accordéoniste Piotr Matrenitchev montrant l’esprit russe dans le climat actuel :

Vous pourriez aimer...

4 Commentaires

  • Reply Rob 29 mars 2015 at 7 h 48 min

    Bel article

  • Reply Tchernenko Nikolai 3 avril 2015 at 20 h 17 min

    Excellent :)

  • Reply Lizzie 5 avril 2015 at 9 h 04 min

    Super article ! Merci des explications :)

    • Reply Divagation-insulaire 5 avril 2015 at 19 h 55 min

      Merci, d’autres articles suivront sur la Russie ;)

    Laissez un commentaire