Actualité, Technologie

Sécurité sur internet et Vkontakte

28 mars 2015, 4
vie privée sur le web, sécurité sur internet, réseau social sécurisé, vkontakte, navigation cryptée

Depuis l’affaire Snowden, les conspirationnistes – que l’on traitait de fous quand ils nous avertissaient que nos gouvernements nous espionnent – ont gagné en crédibilité.

C’est un fait ! Le gouvernement français n’a rien à envier à la puissante agence gouvernementale qu’est la NSA. Chaque discussion, chaque page internet visitée, chaque post sur un forum, chaque sms, chaque appel téléphonique, bref, chaque échange électronique est enregistré et stocké quelque part.

Apportez-moi deux lignes du plus honnête homme et j’y découvrirai de quoi le faire pendre.Cardinal de Richelieu

Le problème de la surveillance généralisée se confronte avec les idées de vie privée et de liberté. Dans tout ce contexte, je vois deux problèmes : sa propre sécurité contre un pouvoir étatique et le respect de la vie privée contre les sociétés commerciales usant et abusant de nos informations.

L’Histoire a démontré à maintes reprises (et démontre toujours) qu’une parole ou un acte peut ressurgir à un moment donné et être utilisé par le pouvoir en place contre son auteur. Dans le film allemand « La Vague » (tiré d’une histoire vraie), un professeur de lycée démontre à quel point il serait très facile de recréer un mouvement fasciste et d’en perdre totalement le contrôle très rapidement. Dans un climat de crise économique et sociale, nous ne savons nullement qui – ou quoi – prendra le pouvoir demain (la révolution française a été faite par moins de 1% de la population, contrairement à ce qui est raconté dans les livres d’Histoire). Mais une chose dont nous pouvons être sûrs et certains, c’est que les textes de lois rendant possible un régime qui aurait fait pâlir d’envie le IIIe Reich ou les communistes sont bel et bien là. Dans l’intérêt de chacun, il est important de préserver sa vie privée et ses actes aux yeux d’un État.

Pour vous donner une image, imaginez un ancien alcoolique voulant organiser la prochaine réunion des AA dans un pub le jour de la Saint Patrick, avec la promesse qu’ils ne recommenceront plus à boire et que tout cela n’est destiné qu’à les rendre plus forts face à la tentation. C’est un peu ce que nous promet l’État. S’il met des caméras de surveillance partout, s’il espionne nos moindres faits et gestes sur internet ou par téléphone, ce n’est que pour notre sécurité et notre bien-être. À d’autres !

vie privée sur le web, sécurité sur internet, réseau social sécurisé, vkontakte, navigation cryptéeL’État après avoir promis d’arrêter de boire.

Le second point, lié aux sociétés commerciales, implique que nos données soient échangées, vendues et utilisées contre nous. J’insiste bien sur le « contre ». Deux choses que j’ai apprises durant ma vie d’adulte : toute personne n’est pas en mesure de faire ses propres choix même si elle est légalement jugée comme capable, et ce n’est pas l’État qui va œuvrer pour le bien-être de ces personnes, si ce n’est leur donner un os à ronger pour justifier une action sociale. Plusieurs facteurs rentrent en jeux dans le comportement irrationnel d’une personne. Ce comportement peut aller de la simple mauvaise habitude, comme privilégier le soda plutôt que l’eau lors des repas, à un problème plus fâcheux, comme voter pour un groupe de partis politiques déjà au pouvoir depuis des décennies et conduisant petit à petit le pays à la catastrophe. Sic. En traitant et en analysant scrupuleusement, via des algorithmes complexes, les habitudes de chacun, cela conduit à la standardisation d’un produit et d’une société. Tout comme l’école et son fameux élève moyen qui n’existe que virtuellement et sur qui le programme scolaire se base, la société civile va utiliser cette norme ou cette moyenne afin de modifier les habitudes et le comportement des gens vers une tendance qui serait jugée comme acceptable par tout le monde et qui satisfera également le pouvoir en place. À partir de là, il sera simple pour quiconque aux commandes de transformer l’information de ce que l’on appelle pudiquement « une habitude de consommateur » à son propre avantage.

Pour appuyer mes propos sur le danger des sociétés commerciales à qui nous laissons libre accès à nos informations personnelles, je vous recommande le très bon téléfilm « L’Exceptionnel Monsieur Tout-Le-Monde ».

Chaque personne doit avoir la liberté de faire ses propres choix, qu’ils soient bons ou mauvais pour elle. Si un individu souhaite aider un autre individu, qu’il le fasse. Mais échanger sa liberté et sa vie privée contre une promesse d’assistanat en cas de besoin, j’ai un peu de mal à concevoir que cela ne dérange pas les gens plus que ça.

C’est pour cela (j’essaye de faire bref) que je vous propose de rechercher des logiciels de navigation et de communication cryptés (de préférence avec une clé PGP). Il est important que ces logiciels soient entièrement décentralisés (c’est à dire qu’il n’existe pas de serveur par lequel vos données passent).

J’aurais aimé discuter du fait que chaque entreprise devrait mettre de tels logiciels à disposition des salariés, pour contrer l’espionnage industriel ou l’espionnage des USA à travers la CIA pour leurs propres opérations financières ou commerciales, mais je trouve que l’article commence à être imbuvable…

Pourquoi Vkontakte et non pas Facebook ?

Facebook est une entreprise américaine qui stipule dans ses conditions générales que toutes données que vous mettez sur leur site lui appartiennent entièrement et peuvent être redistribuées aux sociétés commerciales. Il ne faut pas être naïf, les gouvernements apprécient fortement Facebook car ils peuvent ainsi lire vos discussions les plus intimes et établir un portrait psychologique de vous.

vkontakte

Qu’est-ce que Vkontakte ? Vkontakte ou B-KOHTAKTE (en russe) est le concurrent direct de Facebook dans les pays de l’Est. Apparu en 2006 en Russie, ce réseau social propose les mêmes fonctionnalités que Facebook, mais en mieux et encore plus (musique, film, etc). Les serveurs se trouvent en Russie et les USA ou les gouvernements européens n’y ont pas accès.

Le seul inconvénient à Vkontakte est qu’il ne soit encore que trop peu répandu en France (même si on peut sélectionner le site entièrement en français). Il est donc nécessaire de faire tout un travail pour convaincre les gens d’abandonner Facebook et promouvoir Vkontakte.

Donc si on résume :

Avantages

Inconvénients

Je finirais par vous conseiller de n’être que trop prudents dans les informations (sur vous ou vos amis) que vous échangez sur internet, et qu’être traité de paranoïaque pourrait à l’avenir devenir un compliment.

Vous pourriez aimer...

4 Commentaires

  • Reply Rob 29 mars 2015 at 10 h 20 min

    Apres pour les tres gros paranos, pgp decentralisé + recreation de clés pgp tous les jours… et moins il y a de communication, moins il y a de données… donc a part un flaw c’est très difficile, même pour la NSA… après je pense que les etats-unis profitent bien comme les russes ou les chinois d’ordinateurs infectés qui permettent de pouvoir notamment utiliser une partie de la puissance de calcul en toute impunité par l’esclavage de no pc… combien de millions??? milliard?

    • Reply Divagation-insulaire 29 mars 2015 at 13 h 11 min

      Le fait d’infecter nos ordinateurs personnels pour utiliser leur puissance de calcul relève de bien plus qu’un simple trojan. Ce sont plutôt les ordinateurs de bureaux qui restent allumés toute la nuit qui en sont victimes. Je crois me souvenir qu’il existait (ou qu’il existe toujours) un organisme qui proposait d’installer leur logiciel sur votre ordinateur afin d’analyser les sons en provenance de l’espace. Si le logiciel n’était pas configuré au minimum, cela te causait des ralentissements phénoménaux. Il est plus rentable pour eux d’acheter des super calculateurs …

  • Reply Rob 29 mars 2015 at 10 h 23 min

    Et… La vague etait un super film… qui pose bien un probleme actuel

  • Reply Rob 30 mars 2015 at 6 h 47 min

    oui le projet magic lantern meme si il a été divilgué a probablement été mis en place differemment…

  • Laissez un commentaire